dimanche 4 mars 2018

Lettre de mars 2018


Lettre aux Amis d’Hurtebise

A mi-chemin de notre route vers Pâques, alors que le monastère est paré de neige qui scintille sous le soleil, nous guettons les premiers signes du renouveau.

Des centaines de grues, remontant en formation vers le nord, nous ont survolés aujourd’hui et, sous nos pieds, ce sont les perce-neige qui transmettent, plus discrètement, le même message.

Nous aussi, chacun et chacune à notre façon, témoignons de notre foi en une création nouvelle à laquelle nous avons part : la Vie nous est donnée en surabondance.

« Sois heureux un instant. Cet instant, c'est ta vie »
Omar Khayyâm

Le petit mot de sœur Thérèse-Marie

Chers amis,

 Ce début d’année a été marqué par la mort de deux de nos sœurs. Bientôt nous allons célébrer Pâques, la victoire de notre Dieu sur le mal, sur la mort. Voilà qui prend une couleur bien particulière au vu de ces événements communautaires forts.

En accompagnant nos sœurs jusqu’au seuil, infranchissable ensemble, que vivons-nous ? Quelle lumière nous est donnée ? Ne touchons-nous pas du cœur - plutôt que du doigt - à cette réalité qui nous attend. Et la mort de nos sœurs, ne nous trace-t-elle pas le chemin de carême qui nous donnera de vivre la Pâque.

Nous avons vu nos sœurs accepter le chemin de dépouillement, le tout quitter avec sérénité et confiance. De jour en jour elles ont consenti à la perte d’autonomie, à la perte de santé, à la réduction de leur horizon à celui d’une chambre d’infirmerie. Alors qu’en apparence, elles allaient de dépouillement en dépouillement, de détachement en détachement, nous les avons vues s’épanouir toujours davantage, se perdre en reconnaissance, n’être plus que sourire et immense désir. Ainsi, en ce chemin qui mène à la mort, renoncement suprême, consentement à ne plus avoir maîtrise sur rien, abandon de soi entre les mains de notre Dieu, nous avons perçu en elles, avec elles, la puissance de résurrection déjà en travail. La grâce du dépouillement, le creusement intérieur, est devenu peu à peu désir, espace, disposition intérieure, pour recevoir la vie nouvelle et éternelle, pour entrer dans la vie du Ressuscité, y communier pleinement.

Quelle est cette vie ressuscitée à laquelle elles ont maintenant part ? Nous n’en savons pas grand-chose, nous devinons qu’il s’agit là d’un saut qualitatif vers une vie nouvelle, continuité de la personne, épanouissement de son être profond dans de nouvelles dimensions.

Ce carême nous est offert pour marcher ainsi, dans le creusement de notre être, pour devenir « capacité » d’accueil de la Vie.

Heureux chemin de carême pascal, et déjà belle fête de Pâques à vous tous et toutes.


La journée de rencontre des Amis d’Hurtebise du samedi 3 février 2018

sur le thème : ‘Ré-enchanter l’Europe’.


Merci à Danièle pour son compte-rendu :
La journée a débuté par un tour de salle où chacun s’est exprimé sur la question : qu’est-ce que l’Europe pour vous ?
Quelques réponses : la paix, la diversité culturelle, la même monnaie… Nous avons des responsabilités: nous élisons nos dirigeants donc attention aux prochaines élections !
Nous avons notre culture, différente de l’Amérique ou de l’Afrique ; nous avons quelque chose d’européen à apporter... Nous participons à une nouvelle relance,…

Alain a alors tracé de “mains de maître” un bref historique de l’Europe.

Ensuite, Raymond nous a livré son “ressenti” sur le sujet : « Comment mettre mes pas dans les pas de Jésus pour vivre la réalité du Royaume de Dieu, dans l'Europe, aujourd'hui ? »

C’était magnifique! En voici un extrait :

« Une des questions qu’il est bon de se poser est : « Que ferait Jésus s’il était là ?  Que nous dit l’Évangile dans telle situation ?  Que nous demande l’Église de vivre ?  Il y a toujours des références pour sortir un peu de la subjectivité de notre conscience ou de notre analyse. C’est très important de reconnaître ce regard que Dieu nous donne pour affronter une autre vie.  Ça demande un effort bien sûr… mais ça permet de faire voler en éclat nos bonnes excuses. »  Résumé en ligne.

L’heure de la messe est arrivée très vite.

A 14 h 15, c’était au tour de Danielle et Pierre de parler de l’écologie. Ils ont fait référence à la lettre du Pape François et à Laudato si.  C’est impossible de vivre sans la nature, sans la biodiversité. (L’Europe et l’Amérique du nord sont les plus gros pollueurs).

De différents calculs, une mesure est établie : “l’hectare global” (calculé sur base des ressources et des déchets : dérivés soufrés, azote, déchets radioactifs...) La part du gâteau pour chacun est de 2,2 hectares productifs disponibles, or, depuis les années 80, on puise trop. En 2007, on en était à plus de 4 ha par personne. Un test (un questionnaire sur nos habitudes de consommations alimentaires, électriques, voiture, eau, papier...) nous a été remis. Le résultat est effrayant, presque tous nous dépassons largement les 2,2 ha.

Après les conclusions et « notre » chant “Ecoute la voix du Seigneur”, les cloches sonnaient pour les Vêpres.

«Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre... Guéris nos vies pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction » (extrait de la prière apportée par Pierre et Danielle)

 Pour poursuivre notre cheminement, voici d’autres rendez-vous :
- « L’Europe, un projet spirituel ? » journée du 26 avril 2018 de 9h30 à 16h30 : conférences de Herman Van ROMPUY et du Père Martin MAIER
- chaque 3ème vendredi du mois : vêpres célébrées pour l’Europe 

 Vous pouvez déjà noter la prochaine Journée des Amis :
le samedi 29 septembre 2018.

samedi 23 décembre 2017

Lettre de décembre 2017



Lettre aux Amis d’Hurtebise
A quelques jours de Noël, nous venons partager avec vous la joie et l’émerveillement de la Vie qui s’offre à nous dans la fragilité.
             « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. »[1]
                         Sommes-nous prêts à accueillir ‘Le Tout-Petit’ ? 
                                      Avec Lui, « Vivre est apparu »[2]


« Christ serait-il né mille fois à Bethléem,
s’il ne naît pas dans notre cœur c’est en vain qu’il est né »[3]

 Bien amicalement !

 Le petit mot de sœur Thérèse-Marie
Chers amis,
 Voici Noël ! Nous vous le souhaitons heureux, chaleureux.
Peut-être attendez-vous que je vous parle de ce que dit st Benoît au sujet de la venue du Seigneur. En fait, la fête de Noël fut ajoutée au calendrier liturgique romain après la mort de st Benoît. Et donc, il n’y a aucun chapitre qui parle de Noël, ou de l’Avent, ni de la crèche ou du sapin.
Mais il me semble, en respectant l’esprit de st Benoît, qu’on pourrait réécrire le chapitre 52 qui concerne l’oratoire du monastère, de manière à ce qu’il nous parle de la crèche : je vous laisse juger.

De la crèche au monastère :

Le cœur du moine sera préparé tel une crèche pour accueillir son Seigneur. La crèche sera ce qu’indique son nom : on n’y fera, on n’y mettra rien qui n’ait rapport à sa destination. La venue du Christ étant accomplie, tous l’accueilleront dans un silence profond, et que la Gloire de Dieu les emplisse. Ainsi un frère qui voudrait prier en son coeur ne sera pas empêché par l’indiscrétion d’autrui. D’ailleurs si en d’autres temps, un frère veut prier seul, qu’il rejoigne au plus intime le Seigneur qui est descendu en lui, qu’il ferme les yeux, qu’il entre simplement en son cœur, et qu’il fasse de tous ses découragements, de toutes ses fautes, de toutes ses tentations de culpabilité, de la paille pour orner sa crèche, et qu’il prie, non à voix haute, mais avec tressaillements de joie, et attention du cœur.
 
« Ah si ton cœur pouvait devenir crèche, Dieu une fois encore se ferait petit enfant »[4]
Je vous souhaite d’accueillir en la crèche de votre cœur, le Seigneur, qui se fait tout petit, pour recevoir votre amour et vous offrir son salut. Joyeux Noël à tous et à chacun.

 Nouvelles de la communauté :
 
Vous avez appris l’aventure lancée avec la fermeture de l’abbaye d’Oriocourt, et l’arrivée des sœurs Jeanne d’Arc, Jean-Baptiste et Marie-Christine parmi nous. Sœur Marie-Maur, soeur Myriam et soeur Marie sont elles aussi devenues membres de notre communauté tout en résidant à l’abbaye de Faremoutiers, monastère médicalisé aux portes de Paris. Avec nos nouvelles sœurs, nous avons reçu la mission de prier pour l’Europe, et de faire connaître le Serviteur de Dieu Robert Schuman.

Avec Saint Benoît, patron de l’Europe, comment répondre à cet appel ?
Comment pouvons-nous, ensemble, être, au cœur de l’Europe, ferment de communion ?
Cette mission nous vous proposons de la porter avec nous. Aussi la première journée des amis de 2018, aura pour thème « Ré-enchanter l’Europe » :
 
 
Prochaine journée de rencontre des Amis d’Hurtebise sur le thème :
Ré-enchanter l’Europe

Vous êtes tous attendus au monastère le samedi 3 février 2018 de 10h à 17h30.
On propose que chacun apporte quelque chose à mettre en commun pour le repas de midi.
Il est préférable de s’inscrire par un petit message à amishtb@gmail.com.

 La matinée :
- dès 9h45 : accueil
- 10h : L’Europe et moi : mon implication ?
           L’Union Européenne, qu’est-ce que cela me suggère aujourd’hui?
- Bref exposé de l’histoire de l’Union Européenne
- Comment mettre mes pas dans les pas de Jésus pour vivre le Royaume de Dieu en Europe d’aujourd’hui : témoignage
- Eucharistie

L’après-midi :
- 14h30 : Mon comportement écologique dans l’Europe.                                                    
- 15h45 : L’Europe est encore à construire dans sa dimension spirituelle.                
                            Comment tisser ensemble cette nouvelle Europe ?
                            Saint Benoît, un des patrons de l’Europe depuis 1964.
« Notre » chant : « Écoute la voix du Seigneur » !
- 16h45 : Vêpres
- 17h20 : Envoi

 

Pour poursuivre notre cheminement, voici d’autres rendez-vous :

- « L’Europe, un projet spirituel ? » journée du 26 avril 2018 de 9h30 à 16h30 : conférences de Herman Van ROMPUY et du Père Martin MAIER (s.j.) 

- chaque 3ème vendredi du mois : vêpres célébrées pour l’Europe 

 Vous pouvez déjà noter la prochaine Journée des Amis : le samedi 29 septembre 2018.

« La solidarité, reflet du destin partagé, est au cœur de la construction européenne depuis l’origine » (extrait de « une Europe des valeurs » éd. COMECE ; vêpres pour l’Europe du 15 décembre 2017)



[1]                      Ap 3,20
[2]                      1 Jn 1,2 ; traduction de Jean GROSJEAN pour « La vie s’est manifestée »(BJ)
[3]                      Citation d’Angelus SILESIUS, mystique allemand du 17ème siècle
[4]                      Tiens, Saint Benoît cite Angelus Silesius ! 😊 😊 😊

dimanche 29 octobre 2017

Tu aimeras

Bonjour à tous et toutes
Aujourd'hui les lectures nous invitent :
Tu aimeras ton Dieu, de tout ton cœur,
tu aimeras ton frère comme toi-même. 
 Laissons cet appel résonner en nous, qu'il prenne racine, qu'il prenne corps.

Qui donc est ce Dieu qui nous demande d'envelopper d'un même amour l'humanité et Lui ?

Il nous invite à poser sur le prochain le regard que nous voudrions poser sur Lui. 

Qui donc est ce Dieu qui n'est qu'amour ?

Beau dimanche à chacun, à la rencontre de ce Dieu ! à la rencontre de nos frères et sœurs !

dimanche 22 octobre 2017

Ensemble

Vous l'avez vu sur le site du monastère,
Après plusieurs mois d'échange, d'entraide entre nos deux communautés: Oriocourt et Hurtebise, nous sommes maintenant ensemble à Hurtebise.
Une nouvelle étape commence.
Nous la confions à votre prière: que notre communion soit signe du Royaume.

Aujourd'hui dans l'évangile, Jésus interroge: quelle effigie portons-nous? tous et toutes nous avons été créé à l'image et à la ressemblance de Dieu. Il s'agit de rendre à Dieu ce qui est à Dieu. Toute communauté est appelée à être image du Dieu Trinité. Ainsi en est-il de la famille chrétienne, de la communauté paroissiale, de la communauté religieuse. Ainsi en est-il de la grande communion que nous formons ensemble, tous et toutes amis d'Hurtebise, et par là amis du Seigneur.
Aujourd'hui Jésus nous invite à être ensemble signe du Royaume. Que nos gestes, nos paroles, nos pensées soient gestes, paroles, pensées de communion

Beau dimanche à vous tous

vendredi 1 septembre 2017

Lettre aux Amis - septembre 2017


 Lettre aux Amis d’Hurtebise

En ce mois de rentrée, nous vous souhaitons une reprise enthousiaste dans vos différents lieux de rencontre et d’activités.
Que nous ne cessions de puiser notre force à la source de la prière, de la méditation, du silence !
Pour nous y aider, notre prochaine rencontre tournera autour du thème du silence, que nous aurons bien sûr l’occasion de vivre en cette journée où nous vous attendons tous.
Bien amicalement !

Le petit mot de sœur Thérèse-Marie

Écoute la voix du silence !
Pourquoi, lorsque tout à l’extérieur nous pousse au bruit, à la course précipitée, à la dispersion, pourquoi revenir encore et toujours au silence ? Que cherchent ces monastères et autres lieux, où, çà et là, se dresse une pancarte : « silence », « espace de silence » ?
A l’entrée de l’église d’Hurtebise, cette affiche a fait place depuis plusieurs années à une autre : « Écoute ». Essai de civilité ? Plutôt invitation, à la manière de saint Benoît, à l’écoute du cœur.
Pour écouter vraiment, fais silence, arrête-toi un instant, assieds-toi. Ou marche dans la nature et dépose peu à peu les soucis, les tracas, tout le bruit intérieur.
Rejoindre le silence du cœur, le silence profond est l’œuvre de toute une vie. Nous le savons, quand nous prenons le temps de faire silence, nous entrons dans un espace nouveau, nous apprenons à habiter avec nous-mêmes, nous nous découvrons. Et au cœur le plus profond de nous, nous découvrons la secrète présence de l’Autre, de notre Dieu. Bien sûr il y aura des combats. Il suffit de vouloir faire silence pour que tourbillonnent les pensées, que reviennent à l’esprit la tâche à accomplir, le courrier à écrire, la visite à rendre,… Pour découvrir le silence profond, le goûter, il faut oser la traversée. Sans crainte, oser laisser passer toutes ces pensées qui assaillent, les voir défiler devant nous, sans s’y arrêter, et se laisser attirer plus profond.
Et si on osait le silence ? Non point un silence renfrogné, un silence tendu, mais un silence de vie, un silence qui s’éveille comme une aurore nouvelle, comme une page blanche en attente d’écriture, un silence d’espérance, qui écoute…
Notre prochaine rencontre d’Amis aura pour thème le silence. Est-ce bien sérieux de programmer « le silence »  pour une rencontre? Ne fallait-il pas plutôt choisir « la parole » ? N’est-ce pas spontané d’échanger lorsque l’on se rencontre ? Oui, bien sûr. Et c’est cadeau que cet échange. Mais le silence a sa place en toute rencontre, comme une respiration silencieuse !
Le silence nous ouvre à la rencontre, à la Présence qui se dit dans le murmure d’un souffle ténu
(1 Rois 19).

Prochaine journée de rencontre des Amis d’Hurtebise sur le thème du Silence.

Vous êtes tous attendus au monastère le samedi 30 septembre 2017 de 10h jusque 17h30. On propose que chacun apporte quelque chose à mettre en commun pour le repas de midi. Vous pouvez préciser dans votre inscription quel atelier vous choisissez pour l’après-midi.

La matinée : exposé et témoignage d’une sœur sur la place du silence, à partir de la Règle de St Benoît.
L’après-midi : en ateliers : expérimenter le silence

-    Ikebana : l’art des fleurs : à partir d’un petit film puis d’un exemple de réalisation.

-     Temps à la chapelle :
 “Désirer Dieu intensément, c’est à cela qu’on va occuper le temps de la prière contemplative, ne rien faire sauf porter son désir et sa volonté vers Dieu” (J.M. Gueullette)
Comment vous-y prenez-vous pour prier ?
La grâce de Dieu peut-elle être enfermée dans des techniques ?

-     Temps dans la nature : Balade en forêt.
A l’écoute de mon monde intérieur au contact de la nature.
Temps de silence, d’écoute, d’observation, d’émerveillement...

-      Monastères et plantes médicinales :
Présentation de la médecine monastique des VI°- XII° siècles.
Dans le silence et la beauté de la nature, recherche et identification de quelques plantes croisées à Hurtebise et de leurs propriétés.
             
Et nous reprendrons « notre » chant : « Ecoute la voix du Seigneur » !




lundi 15 mai 2017

Lettre du mois de mai 2017


Lettre aux Amis d’Hurtebise
 
Une Lettre aux Amis au mois de mai ?
Oui, la voilà un peu en avance pour vous parler du grand WE
« Eglises ouvertes » auquel il nous a semblé essentiel de participer.
Nous espérons surtout vous y rencontrer !
Bien amicalement !
 
Le petit mot de sœur Thérèse-Marie
Bien chers tous et toutes
Une fois n’est pas coutume ce message vous parvient à l’avance, début mai au lieu de mi-juin ! « Églises ouvertes » oblige ! Le mois de mai vient de commencer. Les plus anciens se surprendront à fredonner : « C’est le mois de Marie, c’est le mois le plus beau… ». Certains se sentiront mal, ayant eu dans leur enfance une overdose d’une mariologie malvenue. Et si on regardait Marie d’un regard nouveau ? Elle nous ouvre un chemin de foi, un chemin de confiance, de consentement au désir de Dieu. L’ange l’a saluée : « comblée de grâce ». Ferdinand Lambert (s.j.) disait qu’on aurait dû traduire : « chouchou de Dieu ». De quoi faire frémir les jaloux ? Mais non, mais non, car en Dieu toute grâce est participable. En Marie, c’est toute l’humanité qui est invitée, comblée. Et toute grâce est mission. Jadis Marie a reçu de mettre Jésus au monde, plus particulièrement au monde juif. La syro-phénicienne de l’Évangile a, quant à elle, mit Jésus au monde des païens, pourrait-on dire. N’est-ce pas notre mission à tous aujourd’hui : mettre Jésus au monde, dans notre monde, dans notre environnement. Nous tous, tels que nous sommes, là où nous sommes, sommes des porteurs de Dieu, et avons mission par notre simple présence, de porter la présence de Jésus à nos frères et sœurs, à nos voisins, aux proches, aux lointains. Sans propagande, mais par simple présence. Par simple don de soi. Marie pourra nous y aider. Si là était la grâce de ce mois ?
N’est-ce pas en cet esprit que nous avons aussi choisi cette année de rallier le « mouvement » Églises ouvertes ? Ouvrir la porte de notre église, que tous s’y sentent bienvenus, grâce à l’accueil qu’ensemble nous y ferons à chacun. A travers les pierres d’angle, de fondation ou de faîte, bien plus à travers les pierres vivantes que nous sommes tous et toutes, puissent les hôtes de passage, les visiteurs, toucher quelque chose de la présence de Jésus pour notre monde aujourd’hui.
A bientôt la joie de vous retrouver, la joie de mettre ensemble Jésus en notre monde !

WE « Eglises ouvertes » les 3 et 4 juin 2017
 
Vous trouverez ci-dessous nos propositions.
L’adresse de la page d’Hurtebise sur le site « Eglises ouvertes » est
 
Nous vous attendons nombreux pour découvrir autrement votre monastère ! Nous vous invitons à profiter de cette occasion de rencontre informelle et à y inviter vos connaissances.
 
Vous savez que nous avons besoin d’aide, surtout pour l’accueil des visiteurs.
Si vous êtes disponibles, sachez que
-          vous pouvez proposer vos services pour le temps qui vous convient, fut-ce une heure
-          nous commençons les préparatifs dès 9h30 le samedi avec ceux qui sont libres
-          une explication sera donnée aux « accueillants » à 11h ou à 13h30
-          il faudrait des personnes qui puissent le faire en néerlandais, anglais…
-          merci de vous « inscrire » par un message à amishtb@gmail.com en mentionnant ce que vous préférez faire et en donnant peut-être un n° de gsm.
-          pendant votre « service », l’hôtellerie peut vous assurer les repas et même le logement, moyennant une inscription claire (quels repas ?) avant le 26 mai
Pour toute question, vous pouvez aussi téléphoner à Rosy 0496 96 09 96
Et, comme on dit, « nous comptons sur les Amis » !
 
WE « Eglises ouvertes » les 3 et 4 juin 2017
Bienvenue au Monastère Notre-Dame d’Hurtebise
Samedi de 14h à 18h et dimanche de 10h à 18h : accueil – coin enfants – vidéos - exposition « 80 ans d’évolution de l’église » - jeu-découverte dans le jardin autour de l’église - animation pour les enfants en dehors des offices

Samedi
- 14h : visite guidée de l’église
- 14h30 : moment musical
- 14h45 : moment théâtral « Où faut-il prier ? »
- 15h : diaporama sur la vie de St Benoît
- 15h30 : visite guidée de l’église
- 16h45 : office des Vêpres chanté
 
Dimanche
- 10h : Eucharistie (animation enfants)
- 11h15 : visite guidée de l’église
- 12h15 : office chanté de midi
- 14h : visite guidée de l’église
- 14h30 : moment musical
- 14h45 : moment théâtral « Où faut-il prier ? »
- 15h : diaporama sur la vie de St Benoît
- 15h30 : visite guidée de l’église
- 16h : moment musical
- 16h15 : moment théâtral « Où faut-il prier ? »
- 16h30 : diaporama sur la vie de St Benoît
- 17h00 : visite guidée de l’église
- 18h : office des Vêpres chanté
 

dimanche 23 avril 2017

Heureux celui qui croit sans avoir vu

"Thomas a vu le Seigneur, il a cru!" chante une antienne de ce jour, en écho à l’Évangile du jour.  Et il ajoute : "Heureux celui qui croit sans avoir vu". Béatitude à nous lancée, à nous qui n'avons pas vu le Ressuscité. mais reconnaissons que nous n'avons pas vu non plus le crucifié. peut-être fallait il cette rencontre du Ressuscité pour ceux qui l'ont vu crucifié, et mis au tombeau. Nous nous avons appris la crucifixion en même temps que la résurrection !
Pour nous, il nous est proposé de reconnaître la présence du Ressuscité dans nos assemblées, mais aussi dans notre quotidien. Il nous est proposé de discerner sa présence, comme un Souffle de vie, comme une aube d'espérance, au creux de notre quotidien, qui peut parfois traverser tant d'ombres, tant de nuits. Si le Seigneur ne nous fait pas cette grâce de le voir, il nous donne au profond de notre cœur de le pressentir, de le découvrir vivant, ressuscité.
Dans la communion qui nous rassemble, demandons la grâce de percevoir l'Esprit, c'est lui qui nous rassemble, c'est lui qui nous ouvre une espérance, qui nous porte chacun là où nous sommes, dans notre mission.
Heureux sommes-nous pour cette communion qui nous est offerte.
beau dimanche à tous et toutes

(nb une méditation sur la Parole du jour est proposée sur le blog "partage d'espérance")