dimanche 27 mars 2016

Pâques !





Je suis venue en myrrhophore.
Tous les parfums de ce jardin de nuit
ont entouré mon humble offrande
comme une sœur.

Ils savent ;
moi, je tâtonne dans l’obscurité.
Je suis venue en myrrhophore
pour un geste inachevé
que ta mort m’a dérobé.
Me sera-t-il donné encore
de toucher
ne serait-ce que la frange
de ton vêtement de nuit ?
Ils sont venus, ils sont partis déjà :
qu’ont-ils compris, si vite, 
en franchissant le seuil ?

Moi, je ne peux quitter
le jardin de ton absence
tant qu’il ne me livre
son secret.
Je suis venue en myrrhophore :
me sera-t-il donné assez de temps
pour accepter ta mort ?

L’espace d’un sabbat,
ta vie m’a prise de court.
C’est un lieu de terre et de ciel
qui s’imprime en ta chair
et la déborde

où lui,
voleur de nuit, brise qui fait trembler
tout ce qu’elle touche
te rend déjà
ce que tu voulais lui offrir.
Est-ce une tombe ou un berceau ?
Tes yeux doivent s’habituer,
les larmes n’ont rien arrangé.
La lumière, aujourd’hui,
éclaire tout différemment.
Penchée, retourne-toi, retourne-toi encore.
Courbée, relève-toi, réveille-toi enfin.
Égarée, tends l’oreille à la voix douce du pasteur.

Surprise, réponds-lui, libère le cri de ton cœur.
Marie !

Il se contente de peu de mots,
le Verbe,
parfois d’un simple nom
murmuré tout bas.

En lui remonte
le fleuve du souvenir,
explose
le torrent du désir,
en lui prend source désormais
le grand récit en devenir.
Marie !

Murmure d’une voix
reconnue entre mille.

Rabbouni !

Ce cri envolé de toi,
oiseau libéré qui t’échappe,
éclair qui déchire ta nuit :
tout bascule dans la lumière.
Tu es venue en myrrhophore :
ne retiens pas la nuit
ni la béance du tombeau.

De la rumeur qui te devance,
reviens-nous messagère,
saturée de lumière,
libère, ne retiens pas
la parole.

Sr Marie-Raphaël

dimanche 20 mars 2016

Dimanche des rameaux





Petite citation entendue lors de la rencontre des Amis d’Hurtebise…
merci à « la belle porte » !



Notre Lettre aux Amis est en ligne !
Nous vous invitons à en prendre connaissance, ce sera notre message de ce jour.

Très belle semaine sainte à chacun et chacune,
et peut-être à la joie de célébrer Pâques ensemble.

Rosy


dimanche 13 mars 2016

Aux sources bibliques de l’amitié (1) Abraham, l’ami de Dieu

Et si nous allions interroger la Bible sur l’amitié ? C’est ce que je vous propose dans l’un ou l’autre article, et cela, en commençant par Abraham lui-même. Et l’on découvre que celui qui est le père des croyants était appelé « l’ami de Dieu ». Dès l’origine, le thème de l’amitié est donc présent, et pas n’importe quelle amitié, celle qui lie à Dieu lui-même !

C’est Jacques qui le rappelle : « Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Dieu. » (Jc 2,23). Mais d’où tient-il cela ? En fait, il cite le prophète Esaïe (41,8) : Toi, Israël, mon serviteur, Jacob, toi que j’ai choisi, descendance d’Abraham, mon ami ». Abraham ne s’est pas déclaré ami de Dieu, il n’a pas revendiqué cette amitié, c’est Dieu lui-même qui le déclare tel par la bouche de son prophète.

On voit dans le texte de Jacques qu’il y a un lien fort entre le fait d’être juste et celui d’être ami de Dieu. Mais en quoi Abraham était-il « juste » ? La Genèse (15,6) nous répond : « Abram eut foi dans le Seigneur, et pour cela le Seigneur le considéra comme juste ». Cette affirmation est tellement importante qu’elle fut reprise telle quelle par trois fois dans des épitres  (Jc 2,23, Rm 4,3 et Gal 3,6).

Ainsi, l’amitié qui existe entre Dieu et Abraham se fonde sur la foi, sur la confiance comme le disent explicitement d’autres traductions : « Abram fit confiance au Seigneur et, à cause de cela, le Seigneur le déclara juste »

Le terme "ami" évoque l’affection, l’intimité, la confiance. Il s’agit d’une intimité profonde et partagée. Ces mots nous décrivent une relation remarquable qui laisse dans l’émerveillement. Un être humain, limité, est considéré par Dieu comme son ami très cher, avec lequel il veut lier une relation chaleureuse, durable et unique.

Les mots mon ami représentent bien comment Dieu considérait Abraham, dont la relation avec lui était une amitié vraie et profonde.
Abraham l’a manifesté par la confiance absolue qu’il a mise en Dieu, son ami, se montrant loyal et fidèle à travers tout, quoique Dieu lui demande. On peut penser à la ligature d’Isaac mais aussi, dès le départ au « Va dans le pays que je te montrerai » et tant d’autres étapes de sa vie.
Il l’a aussi manifesté par sa confiance dans les paroles échangées : en relisant la grande intercession d’Abraham en faveur de Sodome (Gn 18), on ressent jusqu’où la vraie amitié peut aller dans la confiance mutuelle.

Ainsi Abraham nous montre aujourd’hui encore le chemin pour devenir à notre tour « ami de Dieu ».


dimanche 6 mars 2016

Qu'est-ce qui fait mon lien avec le monastère ?

En dernier écho à la Journée des Amis.

Nous avons été invités à nous présenter 
à partir d’une citation sur l’amitié : 
voici les citations le plus souvent choisies 
pour définir un lien avec Hurtebise.

·         A quoi bon avoir un ami, s'il faut lui faire signe pour qu'il regarde, et tout lui dire pour qu'il comprenne ? - Rudyard Kipling 
·         Les vrais amis t’aiment pour ce que tu es et non pour ce qu'ils veulent que tu sois - Ted Rall 
·         Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. 
·         Un ami, c'est celui qui voit clair en vous, et qui continue à apprécier le spectacle. 
·         Un vrai ami est la personne qui voit la tristesse dans tes yeux lorsque les autres croient au sourire sur ton visage. 
·         Un bon ami est difficile à trouver, difficile à perdre et impossible à oublier. 
·         Tout le monde entend ce que tu dis. Tes amis écoutent ce que tu dis. Tes meilleurs amis comprennent ce que tu ne dis pas. 
·         Dans la douceur de votre amitié, qu'il y ait des rires. - Khalil Gibran 
·         Ce n'était qu'un renard semblable à cent mille autres. Mais j'en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde. - Saint-Exupéry 
·         L'ami vrai, ce n'est pas celui qui sait se pencher avec pitié sur notre souffrance, c'est celui qui sait regarder sans envie notre bonheur. - Gustave Thibon 
·         Heureux deux amis qui s’aiment assez pour savoir se taire ensemble. Charles Péguy 
·         Vous reconnaissez vos amis à ce qu'ils ne vous empêchent pas d'être seul, à ce qu'ils éclairent votre solitude sans l'interrompre. - Christian Bobin 
·         Des amis sont des compagnons de voyage, qui nous aident à avancer sur le chemin d'une vie plus heureuse. - Pythagore 
·         Ce n'est pas tant l'intervention de nos amis qui nous aide mais le fait de savoir que nous pourrons toujours compter sur eux. - Epicure 
·         L'amour est aveugle. L'amitié ferme les yeux. - Otto von Bismarck 
·         Agis, viens à notre secours et réponds-nous ; ainsi nous serons sauvés, nous tes amis. Ps 60, 7