dimanche 25 décembre 2016

Je vous annonce une grande joie

L’avez-vous entendu, ce cri ?

Cela fait pourtant 2000 ans
qu’il résonne
et que, d’écho en écho,
il vous revient
chaque nuit de Noël.

L’avez-vous entendu ?

Y a-t-il parmi vous des veilleurs
dont le regard étonné
se hissera plus haut
que la brume
pour reconnaître les signes ?

L’avez-vous entendu ?

Où sont-ils les cœurs simples
qui partent sans preuve ?
Sortez de vos tiédeurs
et de vos tranquillités :
le jour va bientôt se lever.

L’avez-vous entendu ?
  

Il faut simplement marcher,
vers une étable, vers un enfant.
Regardez :
c’est le sourire de Dieu
venu rejoindre ses frères.
  
«  et ils s’en retournèrent en louant Dieu »



            Rosy

dimanche 18 décembre 2016

Donner un nom - Mt 1, 18-24


Dieu indicible
Dieu innommable
Dieu au-delà de tout nom.

Homme convié à nommer les animaux
Nommer les générations de ses fils
Nommer son Dieu.

Christ, le béni
Marqué par l’onction
Envoyé du Père.

Jésus, le sauveur,
Dieu avec son peuple
Pour le mener à la vie.

Emmanuel, Dieu avec nous
Compagnon de route
Au côté de chaque Homme.

Dieu
Je te nomme à mon tour
Au profond de mon être.
Rosy

dimanche 11 décembre 2016

Allez annoncer - Mt 11, 2-11


Peuple rassemblé sur la place :
les yeux se décillent,
les oreilles s’ouvrent,
les jambes bondissent,
les cœurs reçoivent la bonne nouvelle.

Puis ils sont venus avec leur question :
Attendre, oui, mais qui ?
A votre tour, leur dit Jésus :

Ouvrez les yeux,
tendez l’oreille,
et courrez à toutes jambes.
Allez annoncer la bonne nouvelle !

Les voilà envoyés
auprès de Jean,
disciples enseignant leur maître.
Le message est porté au messager.

Les plus petits dans le Royaume…

Rosy

dimanche 4 décembre 2016

Dans le désert - Mt 3, 1-10




Attendez… attendez…

Désert immobile
où seul un cri
résonne.

Préparez… préparez…

Les horizons
se renvoient la nouvelle :
il va venir,
il approche,
il n’est plus loin.

Le serpent menteur
est renvoyé dans son trou.

Le palmier-dattier
porte ses meilleurs fruits.
  
Aplanissez… aplanissez…

Les pierres s’écartent
pour que s’ouvre
un sentier éphémère.

Il faut s’y avancer,
nombreux,
il faut y marcher
à sa rencontre.

Le chemin aplani,
les cœurs seront prêts.
Il sera là.

Rosy